Revue Spectres du cinéma

Si les Cahiers du cinéma sont morts, meurent, risquent de mourir ; pour nous, en nous, pour le cinéma, nous restent les spectres du cinéma ; ceux de Bazin, de Daney, des autres, de toutes ces signatures qui écrivent sur le cinéma ou, pour le dire avec Godard, “écrivent du cinéma” ; un Godard que je m’invente peut-être pour le plaisir de le citer, pour le bonheur de m’expliquer avec son spectre ; ici même.
“Écrire du cinéma”», Godard l’entendait comme écrire depuis le cinéma, le cinéma comme origine de l’écriture.
Le cinéma n’étant pas un lieu, l’espace prétendument empirique des salles obscures, ni la totalité des films tournés, la liste des cent meilleurs de tous les temps, les dix de l’année, mais ce qui nous arrive, nous affecte dans la rencontre singulière avec un film qui nous fait dire : “Putain, ça c’est du cinéma”. Proust, l’amateur de pâtisseries bien connu, parlait de “puissante joie” pour désigner cette rencontre que nous cherchons à dégager afin de faire sentir l’essence spectrale du cinéma. D’autres, plus costauds et amateurs de combats physiques, parlent de “coups de poing”, de “gifles”. Peu importent les métaphores ; comme les prophètes de Spinoza, ces êtres d’imagination, nous dépendons de nos affects pour approcher la vérité à travers les images. L’essentiel est qu’après avoir tendu l’autre joue, repris un peu de thé, posé sa tasse, on se décide à ne pas rater sa chance, riposte et touche à la fin de l’envoi. Surtout ne pas manquer la chance de ces signes qui nous sont adressés, chercher d’où vient le coup, le choc qui bouleverse l’être et vous fait sentir moins “contingent ”, “médiocre”, “mortel”.
La recherche des causes, après les effets.
Progression logique et spinoziste ; nous sommes désormais dans le deuxième genre de connaissance. Notons que Spinoza, qui échangea sur la question quelques lettres avec un certain Boxel, ne croyait pas aux spectres, au sens propre du mot.

Extrait de l’éditorial 
(borges)

[separator][/separator]

[accordion title=”Sommaire revue Spectres du cinéma” open=”0″]
[accordion-item title=”Sommaire numéro 2″]

De la pratique et de la contradiction : autour de Terrence Malick


  • From The Burial to The Wonder (borges)
  • Les chemins de Terrence Malick (borges)
  • Cave Canem : à la poursuite du chien de Malick (Badlands) (Lorin Louis)
  • Manière de faire : images d’un devenir Malick. Ce qui fait raccord (Simon Pellegry)
  • Malick et la trace (Adèle Mees-Baumann)
  • L’enfant et l’os de dinosaure (Mounir Allaoui)
  • Enfants perdus, parents sauvages. L’Enfant sauvage (Truffaut), The Miracle Worker (Penn) (Jerzy P.)
  • L’horizon de Badlands : notes pour une généalogie achronique (Stéphane Pichelin)
  • De l’émerveillement, l’ignorance est la graine (Simon Pellegry)

Admiration de…


  • Machines à voir, machines à ne pas voir. 71 Fragments d’une chronologie du hasard. Funny Games (Haneke) (Jerzy P.)

Des histoire(s)… du cinéma


  • Image manquante. L’imagerie de la Première Guerre mondiale en trois films (Lorin Louis)

Passion du semblant et montage du réel


  • Deux plans d’un film, autour de La vie est ailleurs (Simon Pellegry)
  • Valse avec Bachir (Adèle Mees-Baumann)
- “… Dansez maintenant”. Montrer l’exemple au cinéma (Simon Pellegry)

Critiques, vos papiers


  • Coppola, entre l’image et l’origine (borges)
  • Holy Motors : un diamant gros comme le Ritz (Balthazar Claës)
  • Vivre, c’est se réfugier (Take Shelter) (Simon Pellegry)
  • Cinéma déjà-mort, Holy Motors, Leos Carax (Pietro Torrigiani)
  • Stéphane Delorme passe en mode radical, Le Cheval de Turin, Béla Tarr (Pietro Torrigiani)

Cinéma(s), aux marges


  • Champ v.e.r.s.u.s. Champ (Simon Pellegry)
  • Plan séquence (Stéphane Pichelin)

Hantologie

  • Des crimes cachés sous la terre. Délivrance (John Boorman) (Jerzy P.)

[/accordion-item]
[accordion-item title=”Sommaire numéro 1″]
Éditorial

  • Des spectres hantent le monde du cinéma (borges)

De la pratique et de la contradiction

  • Tomber et se rétablir. À propos d’une danse dans Paria (Lorin Louis)
  • Subversion du visible (La Blessure) (Lorin Louis)
  • La Blessure/Marie-Antoinette (Sébastien Raulin)
  • Ce qu’ils sont… (Zombies) (Lorin Louis)
  • Traitement spécial de la langue (À propos de La Question humaine) (Lorin Louis)
  • Conjurer le sort (Low Life) (Lorin Louis)
  • Trois monologues pour Low Life (Stéphane Pichelin)

Juste une conversation avec…

    Élisabeth Perceval et Nicolas Klotz (dossier 100 pages)

Admiration de…

  • Humanité et cinéma en question (borges)

Cinéma aux marges

  • Entretien avec Syd Matters (Raphaël Clairefond)
  • Variation du sujet : playtime
  • Le Petit Pan de mur blanc de Pedro Costa (Raphaël Clairefond)

Politique du cinéma

  • Le monde-mouvement (Nicolas Klotz)
  • Passion du semblant et montage du réel
  • Travail de force (Autour de Still Life de Jia Zhang-ke) (Sébastien Raulin)
  • Contre la mort (Autour de En avant jeunesse) (Adèle Mees-Baumann)
  • En avant jeunesse/Still life, à l’épreuve du temps (Raphaël Clairefond)

Hantologie

  • Le testament d’Orphée (La Frontière de l’aube) (Balthazar Claës)

[/accordion-item]
[/accordion]