Revue Mondes du cinéma

Mondes du cinéma.
Pourquoi ce pluriel à monde ?
On peut d’abord y comprendre qu’il y a plusieurs modalités d’existences de ce qu’on nomme cinéma, que de nombreuses manières, gestes ou lieux construisent et déconstruisent ce qu’on entend par “cinéma”.
Notre revue part de ce principe : il n y a pas qu’un seul monde du cinéma, comme il n y a pas qu’une seule histoire du cinéma… plusieurs histoires, esthétiques, économies vivent, se développent, échangent, s’affrontent sous ce terme.
Notre ambition est de donner à voir cette diversité, ces mouvements complexes, souvent antagonistes, qui parfois, sans être le cinéma tel qu’on l’exploite en salle sombre, se réclament ou semblent partager un vocabulaire, une grammaire commune.
Ainsi dans ces pages vous croiserez, sans réelle hiérarchie, des œuvres issues des champs du cinéma tel qu’on l’entend de manière traditionnelle, mais aussi de l’art contemporain, du jeu vidéo, de la télévision, d’interfaces Internet : la parole sera donnée à des auteurs issus de champs d’expressions artistiques ou théoriques qui, bien qu’étant disparates, jouent avec la même intensité dans et autour du paradigme “cinéma”.
Il s’agira pour nous, tout en ne niant pas les définitions qui séparent et permettent de lire les différents champs d’expressions qui composent les arts visuels, de jouer tout autant que possible à leurs frontières, ou plutôt à leur croisement au point que l’on nomme “cinéma”.

Mounir Allaoui, rédacteur en chef

Sommaires des numéros parus

Les origines des mondes du cinéma : réflexions sur image et érotisme

Les origines… des mondes du cinéma (Stephen Sarrazin)
La couleur de l’éther : Dorothée Smith
If I was your girlfriend : Cremance
Growing pains, Akino Kondoh
Transcender les limites, l’humain et le non-humain dans les installations d’images en mouvement d’Eija-Liisa Ahtila
Nœuds d’évadés : rencontre avec Masaru Konuma
Une femme à sacrifier (1974), la corde raide
Larsvontriermaniac (Pacôme Thiellement)
Pixie : rencontre avec Marie Losier
Rencontre avec Suzanne Clément autour de Laurence Anyways de Xavier Dolan
Le goût du détail : iconography of Yasujiro Ozu, National Film Center, Tokyo

Eros + massacre

Une anguille sous un pont rouge : l’ars erotica de Shôhei Imamura (Stéphane Pichelin)
Kiju Yoshida, un cinéma en négation (Jérémie Grandsenne)

Kaléidoscope

Ce qui se joue à travers le terme cinéma et ce que l’installation vidéo lui rappelle, quelques remarques à partir du texte “Querelle” de Raymond Bellour (Mounir Allaoui)
Images éparses (Mounir Allaoui)
Questions à Mohamed Saïd Ouma, délégué général de festivals de cinéma et réalisateur
“J’aime me mettre dans des situations de risque à la fois personnel et émotionnel”, entretien avec Clarisse Hahn (Olivier Hadouchi)
Parcours d’artistes dans la tourmente libanaise : conversation avec Etel Adnan (poétesse et artiste) et Jocelyne Saab (cinéaste et artiste) (Olivier Hadouchi)

Écriture/Image

Comme ça s’écrit (Stephen Sarrazin)
Pascal Bonitzer
Le scénario comme balkanisation (heureuse) (Jean-Paul Fargier)
Shelly Silver
Martina de Van
Jean-Paul Fargier
Last Man Standing (rencontre avec Toshiaki Toyoda)
Lost: cause (conversation avec Pascal Lièvre et Pacôme Thiellement)

Politique du cinéma

Au départ des images, noir (Stéphane Pichelin)
Petites réécritures de l’histoire : multiples reflets du même événement, l’assassinat de Ryôma (Mounir Allaoui)
Au sujet de la série d’animation japonaise Bakumatsu Kikansetsu Irohanihoheto (Mounir Allaoui)
Géométrie politique chez Akira Kurosawa : duelle féodalité vs démocratie triangle (Stéphane Pichelin)

Kaléidoscope

Regards sur le cinéma marocain (Sofia Nouar)
Un cinéma qui a tout d’un grand mais qui ne le sait pas encore (Olivier Hadouchi)
Tinghir-Jérusalem : Les Échos du Mellah, un film aux binômes multiples (Ahmed Boughaba)
L’aventure d’un label vidéo indépendant : conversation avec Silke Schmickl, directrice de Lowave (Olivier Hadouchi)
Images éparses (Mounir Allaoui)
Barton Fink ou l’écriture selon les frères Coen (Richard George)
Questions à Pascal-Alex Vincent
Rencontres par la danse et l’image : Epileptic Opera Butoh (Virginie Marchand)

Siècle Marker

Chijin No Ai (Stephen Sarrazin)
Merde in Japan (Jean-Sébastien Chauvin)
Giri (Pacôme Thiellement)
Rencontre avec Yuko Sekiguchi autour de Black Rain (entretien avec Stephen Sarrazin)
Hou Hsiao-hsien au Japon (entretien avec Jean-Michel Frodon)
Un second regard : Sans soleil mérite d’être vu et revu (Chuck Stephens)
Voyage en dépays : Chris Marker, Koumiko et les chats japonais (Mounir Allaoui)
Le fonds de l’air est noir (Stéphane Pichelin)
Entre les mains du peuple (Lorin Louis)

Kaléidoscope

Retour sur le Festival panafricain d’Alger de William Klein (Olivier Hadouchi)
Bref état des lieux de la production cinématographique en Afrique (Marion Berger & Federico Olivieri)
Dima l’goudem (toujours vers l’avant) (Sonia Ahnou)
La violence dans le cinéma algérien (1990-2007) (Samir Ardjoum)
Entretien avec Samir Ardjoum (Olivier Hadouchi)
Art vidéo algérien : une expérience en temps réel (Amina Zoubir)
Éloge des possibles et de l’entre-deux, entretien avec Katia Kameli (Olivier Hadouchi)
1er Festival international du cinéma de Dharamsala, quand le cinéma fait vivre le réel (Samantha de Bendern)

Siècle du cinéma japonais

Conforme et corrosif, images de l’après 11 mars 2011 (Stephen Sarrazin)
L’ignorance est un crime, Kiju Yoshida et la catastrophe atomique (Toshi Fujiwara)
No Man’s Zone, interview Toshi Fujiwara
Toshio Matsumoto, présentation (Mathieu Capel)
Toshio Matsumoto, entretien

Kaléidoscope

Blagues à part, entretien Vanessa Rousselot
Jerzy, lettres ouvertes à Emmanuel B. (borges)
Chris Marker (Mounir Allaoui)
J’attends de voir pour me faire ma propre opinion, ou le spectateur dans tous ses états [Part. 1] (Jerzy Pericolosospore)
Un roi mort à New York (borges)
Masturbation, images d’un acte désert, le geste d’une artiste contemporaine (Mounir Allaoui)
Bullitt/Dialogue (Mounir Allaoui & Yohann Queland de Saint-Pern)
Entre le cinéma et la vie (borges)
La révolte du peine-à-jouir, ou le spectateur dans tous ses états [Part. 2] (Jerzy Pericolosospore)
Mass Effect, jeu vidéo et narration (Richard George)

Siècle du cinéma japonais

Kurosawa, un siècle de cinéma (Mounir Allaoui)
Le linge et le vent, les cheminées et le visage humain : Ozu (無仁留 et borges)
Qu’en est-il du cinéma contemporain ? (Entretien Stephen Sarrazin)
Entretien avec Mathieu Capel
Hymne de la marine impériale japonaise et cinéma (Mounir Allaoui et Miyki Kobayashi)

Kaléidoscope

Images des Comores (Hachimiya Ahamada)
LiVe of noMomeLody (Mounir Allaoui)
Compte-rendu du FIFAI à l’île de la Réunion (Festival international du film d’Afrique et des îles)
Funny games, fragments pour un funny title (borges)
Hunter x Hunter : genre, jeux et vilains (Mounir Allaoui)
XXth century boys, du manga aux films (Richard George)
Cinéma liquide (Mounir Allaoui)